Questions / Réponses Previous item Présenter ses condoléances Next item Démystifier les Pompes...

Questions / Réponses

Décès, obsèques, cérémonies : toutes ces questions que l’on se pose

Perturbé, déboussolé, il est très compliqué de réfléchir posément lorsque l’on vient d’apprendre la mort d’un proche. Tant de questions qui se bousculent à tout heure du jour et de la nuit. Un choc qui cause un tel désordre émotionnel qu’il en devient impossible de raisonner.

Formalités, organisation

L’intervention d’une société de pompes funèbres vous décharge de la responsabilité des procédures d‘obsèques. Il vous faudra cependant réunir : le certificat de décès délivré par le médecin, le livret de famille de votre proche, son contrat d‘assurances obsèques.

Est-ce à la famille de déclarer le décès ?

Les proches peuvent effectuer eux-mêmes les déclarations en mairie. Ils devront pour cela se munir du livret de famille et du certificat de décès de leur proche. Si cette démarche s’avère trop pénible, n’hésitez pas à le faire savoir : nos professionnels s’en chargeront volontiers.

Est-ce que le cercueil est obligatoire ?

L’Islam par exemple, requiert une inhumation à même la terre, en enveloppant le défunt dans un linceul. Or, il est interdit en France d’enterrer un corps sans cercueil. Celui-ci doit être biodégradable et hermétique. Les cercueils prévus pour assurer les rapatriements répondent également à des normes particulières, propres à chaque pays. Les responsables de culte garantissent la meilleure adéquation entre obligations religieuses et légales.

Qui décide des obsèques?

Si le défunt a organisé ses funérailles de son vivant via une assurance obsèques en prestation, la cérémonie se déroulera selon ses volontés. S’il a souscrit à un contrat obsèques en capital ou n’a rien prévu, les proches décideront des modalités tout en conservant le devoir moral de respecter ses souhaits : type de sépulture, fleurs, musique, rites religieux…

Quelques précisions sur…

La mise en bière

Une civière était autrefois placée dans les cercueils : la bière. C’est pour cela qu’encore aujourd’hui, on appelle mise en bière le fait de placer le défunt dans le cercueil. Assuré par les professionnels des pompes funèbres, les proches sont généralement invités à sortir, et pourront se recueillir une dernière fois avant que le cercueil ne soit scellé. Les délais de la mise en bière peuvent-être accélérés pour éviter une contagion ou retardés sur demande des autorités judiciaires. Fera suite à la levée du corps, la cérémonie religieuse puis l’inhumation.

Les enfants

Témoins impuissants des drames qui se jouent devant eux, n’oubliez pas d’expliquer aux enfants ce qu’il se passe. Choisissez des mots compréhensibles et verbalisez la peine que vous ressentez.

Comment choisir dans l’urgence, une société de pompes funèbres ?

Pour vous soutenir dans les pires instants de votre vie, il est indispensable de faire appel à des professionnels irréprochables. Le marketing et la publicité ne sont pas compatibles avec un deuil : préférez les sociétés inscrites sur les listes officielles, disponibles en mairie ou établissement de santé.

Les tarifs varient, prenez quelques minutes pour en comparer plusieurs : qualité d’accueil et prix des prestations de base (cercueil en chêne, prise en charge des formalités). Aucun professionnel consciencieux ne refusera de répondre à ces demandes légitimes.

Leave a Reply